HOME CeSMAP DIDATTICA EVENTI MOSTRE LINK


IL CeSMAP

Chi siamo

Ricerca
Archeologia nel
pinerolese
Crô da Lairi
Roccio Clapier
Roccio Veglio
Peira Eicrita
(1, 2)
Balm' Chanto
Rocca di Cavour
Roc del Col

Didattica

Il museo

Ingrandisci
Une corde, mise en verticale sur la surface de la "Peira Eicrita", a projeté son ombre exactementsur la ligne médiane de la figure constituée par un signe oculiforme avec un cercle associé.

On peut donc affirmer, après le positif resultat de l'épreuve expérimentale, que le signe susdit constitue une espèce de mire ou alidade pointée au lever solstitiale du Soleil; donc la "Peira Eicrita" se confirme comme un observatoire astronomique préhistorique active dès l'Age du Bronze Final, 3000 années B.P. circa.

L'importance de ce monument avait déjà été mise en lumière par les récherches des années '60, au moment dans lequel on avait déterminé la parfaite orientation de la swastika avec les points cardinaux.La découverte actuelle du 1998, de la parfaite collimation pour l'individuation du point astronomique de la levée du Soleil au Solstice d'Hiver, avec les conséquents rapports avec le calcul du cours de l'année et ses implications réligieuses (qui ont confirmé le 21 Décembre comme un des jours les plus importants et sacrés du cycle annuel, célébré encore aujourd'hui en mettant, par ex., la naissance de divinités solaires tels que Mitra et ensuite de Jesus Christe) donne au site de la "Peira Eicrita" de San Germano Chisone une valence d'exceptionelle importance dans la réconstruction archéologique du développement de la pensée scientifique de l'Homme préhistorique.

IngrandisciSan Germano Chisone, Italie.

La " Peira Eicrita ", observatoire astronomique solaire de l'Age du Bronze, avec la mire pointé au levar solstitiale du Soleil.

Relevé : T. Grindatto, 1964 ;

D. Seglie, 1998 - CeSMAP.

   Indietro